Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Photo : trafic maritime indiquant la présence de nombreux navires de pêche le 04 mai 2020Photo : trafic maritime indiquant la présence de nombreux navires de pêche le 04 mai 2020

Confinement : Pas de répit pour les dauphins

Mercredi 06 mai 2020

Le confinement lié à la crise sanitaire nous empêche depuis plusieurs semaines d’être sur le terrain et de recueillir les signalements de nos soutiens confinés eux aussi. Cependant, les 1er et 2 mai derniers, des sympathisants ont fait le choix de braver l'interdiction d'accès aux plages pour nous faire parvenir les photos de ces 3 dauphins retrouvés échoués à Longeville-sur-mer en Vendée et à Montalivet en Gironde.

Si la méthode n'est pas sélective, un effort de pêche même réduit n'empêche pas les captures. Les échouages ont diminué mais aucun seuil de mortalité lié à ces pratiques destructrices ne devrait être acceptable pour ces espèces protégées. L'effort de pêche est-il d'ailleurs réellement réduit ? Difficile d’acquiescer à en juger par la capture écran du trafic maritime indiquant la présence de nombreux navires de pêche au large des côtes françaises hier…

A quelques jours du déconfinement, les inquiétudes grandissent quant au sort qui sera réservé aux océans à la sortie de la crise. Faudra-t-il partir en mer plus souvent et y rester plus longtemps pour rattraper le « retard » et relancer la machine ? Sans une rapide prise de conscience collective et de réelles mesures, la crise écologique dans laquelle nous sommes déjà nous amènera vers le point de non-retour.

Malgré le drame qu'elle constitue, cette crise sanitaire et les mesures de confinement qui l'accompagnent sont une opportunité inédite de repenser notre rapport au Vivant et de prendre les décisions qui s’imposent pour stopper l'effondrement écologique en cours… pas sûr qu'on sache la saisir.